Vous êtes ici

histoire du complot contre pasteur MOUSSA KONE

Vendredi, 3 février 2017

Incarcéré à la prison civile de la MACA (Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan) pendant quinze jours, le pasteur Moussa Koné est passé en audience le vendredi 3 Février au Tribunal de yopougon,Abidjan.

Victime d'un complot, il a été accusé de "Usage de faux papiers administratifs", alors qu'il ne cherchait qu'à renouveler le certificat de nationalité de son épouse en vue de la régularisation de l'école la bonne voie académie.

En effet, en 2015, il loue les services d'un démarcheur prénommé Serge pour une célérité de ses papiers. Ayant réalisé plus tard certaines anomalies sur ces documents, il demande à son fils spirituel de les faire corriger au palais de justice. Au tribunal de yopougon, le fils spirituel est mis aux arrêts; informé, le pasteur s'y rend librement. Et il est aussi arrêté,et conduit au commissariat du 16e arrondissement de yopougon. Le pasteur explique comment il s'est  fait délivré ces papiers administratifs. Et son démarcheur interpellé, réussit à disparaître mystérieusement dans la nature. Apres 2 jours de violon dans des conditions abominables au 16e arrondissement de yopougon, il est reconduit au tribunal de yopougon avant d'ètre déféré à la MACA.

L'homme de Dieu était accusé d' Usage de faux papiers: Mais pourquoi ferait il du faux alors que son épouse Maimouna  Koné a sa naturalisation depuis 1997?

Le pasteur a fait les frais d'un système judiciaire ivoirien défaillant au sein duquel des démarcheurs ont libre accès.

Mais notre Dieu est puissant, il a démontré par son serviteur, les défaillances de la juridiction et le rôle que joue Moussa Koné en cote d'ivoire et dans le monde entier pour l'évangelisation des peuples non atteints.

Et l'homme de Dieu appartient à une formidable famille: le corps de Christ qui s'est mobilisé en sa faveur de part le monde entier à travers la prière, des jeûnes et leur soutiens physiques et morales.

"C'était avant le procès ! Et Je réfléchissais.
Proverbe 24:10
"Si tu faiblis au jour de la détresse , Ta force n'est que détresse." Remarque : Soyons forts face à la détresse. Le rôle de la détresse est de nous affaiblir, pour nous désarmer. Pourtant les armes que nous avons, sont plus fortes que la détresse. Et Dieu nous les a données en Christ par le Saint-Esprit.  dans ma cellule, il me fallait la victoire avant le procès. Par vos prières et la puissance de la parole de Jésus, cela été possible merci. " Pst Koné

 Le délibéré du jugement a été rendu le lundi 6 Février et l'homme de DIEU fut libéré et innocenté.

Toute la gloire soit rendue à Jésus notre défenseur et avocat.