Vous êtes ici

Thème : on ne se moque pas de Dieu

Thème : on ne se moque pas de Dieu

Galates 6:7

Ce que l’on sème, on le récolte.
Comment se moquer donc de Dieu ?
Il n’existe aucun chrétien qui se moque de Dieu.
Se moquer de quelqu’un est la suite d’un manque ou d’un écart constaté chez un individu.

Existe t-il un domaine dans lequel Dieu n’est pas à la hauteur? Existe t-il un domaine où nous oserions nous moquer de Dieu?
Oui, il existe un domaine qui est la science , qui est apprise à l’école. Compte-tenu du fait que Dieu a été mis à l’écart dans nos écoles, cela sous-entend que nous ne le croyons pas capables de participer à nos rencontres.

La première école de l’enfant se trouve à la maison en famille. Dieu commence d’abord à envoyer ses enfants à l’école de la famille. Toute personne qui enseigne et qui éduque , aura des comptes à rendre par rapport aux enfants qui lui sont confiés. Même les enseignants !
Deutéronome 6:6,7 dans ce passage Dieu exhorte un parents à éduquer les enfants qu’il leur a confiés.
Proverbes 22:6 l’enfant doit être instruit selon la bonne voie. Une éducation bonne est celle qui est centrée sur Christ. Il faut donc que l’éducation de l’enfant soit centrée sur Christ.

Dans nos familles, nombre de parents jugent Dieu incompétent en se réfugiant dans la culture, dans la sciences , les media etc. Faire cela est preuve de moquerie de Dieu.
Éduquer un enfant c’est lui apprendre à connaître qui est Dieu. Nous devons le faire sans relâche.

Un enfant bien éduqué n’est pas celui qui obéi à tout le monde dans la société; mais plutôt celui qui obéi à Dieu. En le faisant il sera obéissant à tous.
Que faisons nous pour la transformation de nos enfants ?
Sans le Saint-Esprit, aucun enfant ne peut être transformé.
Apprenons donc à louer Dieu dans nos familles, à le louer pour le communiquer à nos enfants.
1 Samuel 3:10,15
Le sacrificateur Eli a eu deux enfants pour lesquels il n’a pas demandé au Seigneur de transformation.
La sentence d’Eli fut grande , car il ne demanda pas l’aide de Dieu pour l’éducation de ses enfants. Il s’est ainsi moqué de Dieu en le traitant d’incompétent dans l’éducation des enfants.

Comment se moque t-on donc de Dieu dans l’école?
Nous avons un système éducatif public fort dont le poids veut écraser celle chrétienne. Personne ne se pose la question de savoir la piège trouvé dans l’école publique.
Il se trouve une autre façon de montrer l’incompétence de Dieu?
Regardez le programme scolaire et questionnez-vous sur l’intérêt de Dieu dans nos disciplines enseignés dans l’école. Et nous nous trompons mais Dieu y est bien évidemment. Si nous parlons de philosophie qui traduit littéralement signifie l’amour de la science et Dieu est la source de la sagesse et la sagesse venant de Dieu alors les écoles chrétiennes font du bon boulot.
Le premier commandement tu aimeras ton prochain comme toi-même. Satan est menteur.
Les choses mathématiques se font t-elles à l’image de Dieu ou de l’homme? Finissons-nous un cours de sciences en disant gloire a Dieu? Non nous rendons la gloire à celui qui a été un instrument pour que la découverte soit faite.
Romains 1:20,21
La science sert-elle à étudier la création de Dieu? Paul, ici nous dit que Dieu est le auteur de toute création. La magnificence de la création révèle Dieu. Évitons de mettre Dieu à l’écart au risque de courir à une catastrophe.
L’occident a commis une grande erreur qu’il ne peut plus corriger et rattrape toujours pour ne pas avoir cela sous la conscience. Ils cherchent aussi de nouveaux adeptes.

Aujourd’hui la vue de la génération montante est effrayante à cause de l’exclusion de Dieu dans leur éducation.
En 1566 Luther, le père de la réforme à travers un livre écrit à son compte à titre posthume dit veiller avec l’aide de Dieu à ce que à son absence une église sincère et de bonne école soit pour savoir instruire nos enfants pour gouverner équitablement mais sa crainte de l’ingratitude et la méchanceté des hommes ne fasse pas briller très longtemps cette flamme.
Le mépris que nous avons de la parole de Dieu débute dans la famille en ne disant pas au enfant de reconnaître la part de Dieu dans leur performance dans la société.

Le système éducatif rejeté par Dieu occasionne l’émergence de toutes sortes de philosophie, de méchanceté pour la destruction du monde. Dieu donne une deuxième chance et c’est nous-mêmes qui devons porter le flambeau.
Le seigneur demande à Esaïe : qui enverrai-je? Cessons de négliger cet appel.
Shalom