Vous êtes ici

Thème : Quel est ton caractère ? Jésus revient bientôt ! (Pasteur Moussa Koné)

Thème : Quel est ton caractère ? Jésus revient bientôt ! (Pasteur Moussa Koné)

Résumé du message du dimanche 23 septembre 2018

Jésus est venu sur la terre ; naissant d’une vierge, il a vécu singulièrement, est mort sur une ville croix de bois et est ressuscité pour aller au Père mais, il reviendra bientôt. Il nous faut donc rechercher le cœur et les pensées de Christ afin d’être enlevé avec lui.
Dans ce projet d’enlèvement, Il ne faut pas avoir de plan B mais plus tôt se concentrer sur le plan principal qui est celui de laisser transformer nos cœurs, nos pensées et nos caractères en vue de prendre part à l’enlèvement.
Le thème de ce matin est la continuité de celui de marquer sa génération à cause du retour de Jésus.
Notre caractère peut nous empêcher d’être enlevé. Examinons-le puis estimons en l’impact sur notre vie.
Selon son origine grecque, le mot caractère provient de squelette qui correspond à la charnière sur laquelle sont montés tous les organes du corps humain. Le caractère est donc très attaché à l’essence de la vie.
Le caractère d’une personne le soumet à l’appréciation ou au jugement de son entourage. Il nous fait poser des actes qui nous font passer plus tard en jugement. Notre conscience quant à elle évalue toujours ce que nous faisons selon le référentiel qui régit la vie de l’individu. Le caractère est plus fort que même les démons.
Si nous ne mettons pas notre caractère sous le contrôle de Dieu, même l’âge ne nous aidera pas à l’abandonner.
Le caractère est difficile à changer mais l’église peut nous y aider par la puissance du nom de Jésus. Par contre il faut éviter de laisser le caractère à la merci du diable car il le cherche pour manipuler.
1 corinthiens 10 :23 affirme que tout nous est permis mais n’est pas pour autant utile. La base de ce passage est le caractère mais il est bien subtil.
A ce jour dans presque toutes les nations, tout est vraiment permis. Il n’ya que Dieu qui peut mesurer l’utilité de nos actes et elle n’atteint pas même 1% dans la plupart des cas.
Le caractère nous recommande des actions autorisées mais qui ne sont pas utiles.
A partir d’aujourd’hui essayons de voir dans ce que nous faisons au quotidien ce qui est utile. Qu’est ce qui est même dans nos caractères.
Comment est ton caractère ? Court -il vers les œuvres de Dieu ou vers le monde.
Parfois dans ce qui est permis, nous voulons y greffer ce qui est utile à Dieu pour en légitimer son exécution. Comment est-ce qu’une œuvre utile peut -elle asservir ? jamais cela n’est possible.
Notre Dieu nous demande de dominer. Cependant, nous comptons y arriver sans nous laisser dominer par Dieu lui-même.
« Évalue-toi ! Trouve ce qui est utile dans ton caractère et garde-le. Ne laisse pas ton caractère envelopper ce qui est utile pour Dieu et ensuite te tirer par le bas.
Ne laisse pas ton caractère envahir ta foi et ton ministère. Ne le laisse pas non plus te dicter ta voie et tes résolutions.
Matthieu 18 : 1, 5
Les disciples cherchant qui est le plus grand du royaume des cieux exprimaient leur perception de la grandeur à travers leur caractère. D’où provient une telle question et qu’en est le sens?
Malgré la présence de Jésus, ils trouvèrent quand même l’occasion de poser de telles questions.
Mais Jésus fit preuve de sagesse en trouvant une réponse inspirée d’un petit enfant pour démontrer que ses disciples avaient besoins de conversion. Parce que c’est la conversion qui change les pensées et la personnalité qui se trouvent en nous. C’est de la conversion que vient la consécration et de la consécration vient le ministère.
Dieu te demande ce matin de te convertir réellement si tu ne l’es pas encore.
Un problème de conversion nous laisse à la merci du caractère animal et peut être source de scandales que nous ne pouvions imaginer ; faisons attention.
La conversion aide toujours à faire de bons choix. Convertissez-vous et prenez le cœur de Dieu. Pour espérer en ce jour solennel du retour glorieux de Jésus.
Crois-tu en la parole de Dieu ? Devient donc comme un enfant et ton caractère ramollira afin de se laisser transformer par Dieu.

Éviter d’être au bord de la conversion, souvenez-vous d’Etichus mort parce qu’il se trouvait en bordure de la mort et de la vie.  
Rennais de nouveau puis recommence à grandir selon Dieu comme un enfant.

Dans Matthieu 16 :1, 4, Jésus reproche au peuple de savoir discerner l’aspect du ciel sans savoir comprendre les signes de la fin des temps annoncés.
Celui qui est grand est trop loin et incapable de voir ce qui lui est exposé. C’est le cas des pharisiens. Les saducéens quant à eux sont trop tristes trop « sad » en anglais pour percevoir l’amour de Christ.
Que la tristesse et l’éloignement de Dieu ne soit point ton partage. Dieu nous voit tous et il nous faut le toucher c’est de l’action que provient le déploiement de la puissance de Dieu en notre faveur. Ne soyons ni triste, ni trop loin pour en profiter.
C’est lorsque le projet de l’ennemi a échoué que Jésus nous confirme l’accomplissement de sa promesse d’être à perpétuité avec nous.
Si Jésus n’est pas avec nous alors, qui est avec nous ? N’a-t-il pas dit que celui qui ne rassemble pas disperse.
Les hommes savent lire les signes qui annoncent la pluie, la tempête mais ne savent pas lire ceux qui annoncent le retour de Jésus. Les MEDIAS en parle sans le faire directement. Les signes tellement évidents aujourd’hui qu’il n’y a même pas à forcer pour les voir. La sexualité déviée et sans condition, les changements climatiques, les catastrophes naturelles, etc.
La fin des temps est d’actualité aujourd’hui puisque toutes autres nouvelles.
Portons La Croix, travaillons pour être là tête. Sachons lire à travers les informations.  La seule bonne nouvelle qui ressort de toutes les mauvaises qui sont donner est que Jésus revient très bientôt. Travaillons au changement de nos caractères pour être enlevé avec lui.

Shalom et courage à tous