Vous êtes ici

L'engagement et le service au sein de l'église depuis la Pentecôte jusqu'à nos jours(6e partie)

L'engagement et le service au sein de l'église depuis la Pentecôte jusqu'à nos jours(6e partie)

  • L'obligation de passer le témoin (l'obligation de transmission)

Dans les positions que nous occupons, nous devons préparer d'autres à devenir meilleurs leaders que nous pour assurer la relève. Nous sommes donc obligés de nous investir dans les enfants et dans les plus jeunes pour que la course soit poursuivie.

2 Timothée 2 : 2 Paul recommande la transmission à Timothée. Dieu lui-même nous à montrer un très bel exemple de transmission d’héritage. Il a réussi le passage de l’héritage. Lorsque nous lisons dans Romain 8 : 16 que le Saint-Esprit rend témoignage à notre esprit que nous sommes des enfants de Dieu ; démontre que nous avons reçu une charge de la part de Dieu pour continuer une œuvre qu’il a commencée. Notre mission consiste à toucher toutes les couches de l'intellect ; même les hautes instances afin de les interpeller.Dieu ne permettra jamais à un de ses enfants d'échouer.  Dieu dit que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire avenir qui sera révélée. Romain 8 : 18 ,Selon Esaïe 14 :13 celui qui est egocentrique n’aura jamais rien à transmettre. Mais, il viendra un jour où se il sera ridiculisé sous les regards de tous. Philippiens 2 : 5 Nous devons avoir en nous les sentiments qui étaient en christ (sentiments d’amour et d'humilité). Ces sentiments lui ont permis une soumission qui lui a valu l’obtention d’une autorité sur toute la création. Dieu nous a donné un bon héritage, nous avons l'obligation d'en faire autant. En lisant Josué 1 : 1, nous constatons que Moïse même mort a gardé son titre de serviteur de l'Eternel. Seras-tu encore appelé serviteur de l'Eternel, après ton départ de ce monde ?  Josué quant à lui est reconnu comme serviteur de Moïse. Dieu avait bien préparé la transmission de Moïse à Josué. Josué servait Moïse et recevait chaque jour une partie de son héritage dans l’humilité.Moise donnait les ordres qu'il recevait de Dieu à Josué qui se les donnait lui-même avant de les transmettre au peuple. Dans Nombre 11 le peuple chercha à manger autre chose que ce que lui donnait Dieu cela n’était pas une preuve de soumission.Lorsque les choses ont été bien faites, il n'y a aucune raison de s'inquiéter pour la continuité.

  • L'obligation de protéger sa vocation.

Nous devons protéger ce que nous savons faire. Nous devons le protéger et en accroître la performance. Lorsque nous arrivons au sommet nous devons veiller à être chaque jour de plus en plus performant. En protégeant notre vocation, nous gagnons toujours. Nous devons protéger nos ministères, nos talents, nos institutions, nos valeurs nationales etc. Dans Jérémie 20 : 7 nous voyons que la vocation de Jérémie était partie intégrante de son corps ; Il ne pouvait donc s’en détacher. La vocation de ce serviteur influençait ses actions, son comportement et ses relations. « La vocation bien protégée, écrit un témoignage et nous fait avancer ». Le diable aussi attribut des vocations il faut donc veiller sur la nôtre. C'est le temps de se mettre en valeur et mettre en valeur notre Dieu pour réussir.

  • L’obligation de réussir

L'obligation de réussir est l'étagère la plus basse de la bâtisse « église » que nous étudions depuis 6 semaines. Elle est illustrée dans Jérémie 8 : 18, 22. Dieu a  de la peine pour l'échec que connaissent ses enfants. Le mal de la vie est une douleur que nous traînons toute une vie, elle doit être abandonner aujourd’hui car, il n’y a rien qui soit intraitable par Dieu. Dans le verset 22, Jérémie s'afflige de l'état du peuple et cherche à comprendre la raison de ce qu'avec un tel niveau de souffrance, rien n'est fait pour changer la situation. Jérémie 7 : 3 donne la solution à cette souffrance. Il exhorte le peuple à une réforme de ses voies et ses œuvres sans chercher à mettre son espérance dans des sources de secours trompeuses. Nous devons reformer nos voies après bilan et agir pour éviter d'échouer à nouveau. « Je réussirai ! mon échec est une expérience qui doit me permettre de réussir alors, je réussirai ».

3 jean verset 8 exhorte à bien conserver le fruit de notre travail. Nous devons tirer leçon des échecs passés et réussir. Une vie sans leçon n'en est pas une. « Nous sommes avertis et nous allons approprier cette parole reçue pour réussir. Nous la saisissons et l'appliquons pour réussir ».

1 Thessaloniciens 4 : 1 dit que si nous savons comment nous conduire pour réussir, que nous marchions à cet état de progrès en progrès. Toutes les autres années ont été des années difficiles mais, nous allons nous en servir pour faire progresser toutes celles qui sont avenirs. En ces mots Dieu nous exhorte à progresser ; alors, nous progresserons

  •  La chambre de toutes possibilités

Les choses peuvent être ou paraitre impossibles aux hommes, mais à Dieu tout est possible. Marc 10 : 27

Le commandement le plus fort de tous a vaincu un jeune homme qui affirmait avoir les avoir tous pratiquer dès son jeune âge. Se confier dans les richesses et les biens matériels est une grave erreur que nous devons éviter. Nous pouvons tout perdre du jour au lendemain alors il faut se confier en Dieu seul.

L'attitude à ne pas avoir est présentée dans 1 jean 2 : 15. Nous devons éviter l’amour du monde afin d’accroître l’amour du père en nous. Afin de permettre à l'impossible de devenir possible il faut que nous nous retirions du monde. Toutes les générations connaissaient des impossibilités que Jésus à transformé en possibilités. Jésus nous demande de regarder combien de miracles il a accompli afin de nous aider à consolider notre foi.

Au nom de Jésus tous les maux fuiront loin de nous car nous sommes de la chambre ou l'impossible devient possible.

Le temps est venu pour prendre le contrôle de l'impossible par la puissance de jésus ne nous en privons pas. 

Shalom et courage à tous